Search

L'expérimentation

La démarche d'apprentissage est permanente pour les artistes. Apprendre, découvrir, progresser sont des verbes moteurs de notre démarche, avec l'acte de création bien sûr. La question se pose avec le temps qui passe : comment garder la motivation pour continuer de progresser et de passer du temps avec notre instrument ? La réponse que je propose de développer ici peut paraître incongrue et pourtant elle est pour moi indispensable pour cette fameuse motivation.


Il s'agit de transformer une partie des séances de travail en jeu. C'est par le jeu que nous apprenons nombre de choses au fur et à mesure de notre parcours de vie. La notion de plaisir associée au jeu permet de rendre plus mémorables les notions découvertes de manière ludique. Une façon d'atteindre cet objectif est de passer par l'expérimentation, comme lors de nos premiers apprentissages.


La première raison est que rester dans nos habitudes peut être bloquant. Si nous avons développé une façon de jouer qui n'est pas optimale, nous aurons tout de même tendance à la conserver par confort de l'habitude. L'expérimentation permet de remettre en question nos certitudes et de trouver parfois des solutions inattendues.


Par l'expérimentation, nous pouvons aussi découvrir de nouvelles idées pour ouvrir nos horizons. Parvenir à comprendre un effet particulier avec notre instrument permet à la fois de s'autoriser de nouveaux styles musicaux, et plus souvent qu'on ne le croirait, d'enrichir notre palette dans les styles auxquels nous sommes plus habitués.


Dans cet article je vais définir ce que j'appelle expérimentation et décrire comment procéder. Ces deux parties sont assez perméable car dans ce sujet, l'action faisant partie de la définition et vice versa, les séparer comme je l'imaginais au départ n'était pas réalisable. Je terminerai en listant les principaux avantages que je trouve à l'expérimentation.


Ce que c'est


Comme je le disais dans l'introduction, je vous propose de tenter de rendre une partie de la pratique semblable à un jeu. L'expérimentation ça peut être le tâtonnement sans à-priori sur les résultats. Les paramètres de jeu que nous connaissons sont basés sur des certitudes parfois et sur des adaptations d'autres fois. Bien souvent ces certitudes sont basées sur le simple fait que nos professeurs nous ont donné certaines consignes. C'est une excellente chose d'appliquer les conseils de ses professeurs, il est encore plus bénéfique de comprendre le pourquoi.


Nous réalisons en redécouvrant certaines choses par nous-mêmes, que les paroles de nos professeurs sembleront beaucoup plus claires

Une autre façon d'expérimenter, est de partir d'une hypothèse que nous allons confirmer ou infirmer au terme d'un protocole que nous aurons développé, comme en science. Les deux façons de faire, cadrée ou complètement libre se complètent et peuvent être utilisées sans autre priorité que notre préférence naturelle.


Expérimenter c'est donc essayer, remettre en question nos certitudes et analyser notre façon de jouer. C'est aussi en quelque sorte changer le processus de réflexion qui vise un résultat pour passer à l'écoute des sensations et l'observation de leur influence sur le jeu. Tout comme les deux formes de l'expérimentation, ces deux façons de faire sont complémentaires.


Il n'existe pas de réponse absolue à tous les problèmes, c'est en ayant une trousse à outil la plus vaste possible que nous pouvons résoudre les difficultés que nous rencontrons


Comment procéder


Durant un temps déterminé de la pratique, nous devons essayer de laisser de côté les certitudes que nous avons sur l'instrument. Les principes basiques restent les mêmes mais nos adaptations aux injonctions de nos professeurs et aux exemples de nos pairs peuvent être analysés.


L'approche que je préconise consiste à changer un seul paramètre à la fois pour sentir, observer et analyser son influence sur le résultat final. Certaines choses que nous pensions primordiales auront peut-être un effet très limité voir inexistant. L'inverse est aussi possible.


C'est aussi l'occasion, lorsque quelque chose fonctionne moins bien, de comprendre pourquoi, et de mettre cela en parallèle avec les difficultés que nous rencontrons.


Pour donner un exemple concret pour la clarinette, disons que je veux tester l'influence de la position de ma langue sur le jeu instrumental. En la plaçant d'une façon différente je vais tester la justesse, la facilité du détaché, la qualité du lié, la virtuosité, la qualité du son. Il y a des chances qu'en améliorant un des paramètres, je perde en qualité dans un ou deux autres, le tout c'est d'arriver à sentir ce que je change et quel effet cela créé. En expérimentant différentes formes, contractions, positions de la langue, je me donne une possibilité de comprendre quel est son rôle, et en quoi elle est liée aux autres paramètres du jeu. Par exemple, si la langue obstrue d'une certaine façon le passage de l'air, celui-ci pourra être plus précis, mais je pourrai aussi rencontrer une sensation de résistance plus forte au niveau du soutien.


Le lendemain, intrigué par cette sensation au niveau du soutien, je vais tester différentes sensations en créant plus ou moins de résistance, et en observant les résultats sur les mêmes caractéristiques (justesse, détaché etc. ). Disons alors qu'au terme de cette expérimentation j'ai ressenti des contractions ailleurs dans le corps. La fois suivante, je testerai différents niveaux de relâchement et de détente.


En situation de jeu, je pourrai rencontrer une certaine difficulté. Grâce aux différentes sensations et expériences faites, je saurai et sentirai ce qui peut être modifié pour m'adapter au mieux à la situation. Cette forme d'adaptation, au lieu d'être improvisée et donc présentant un risque de perte de contrôle, permettra de conserver une meilleure maîtrise car je serai déjà en terrain connu. La connaissance que j'aurai des différentes sensations pourra me permettre de trouver l'origine du blocage.


La tentation pourrait venir de modifier plusieurs paramètres pour modifier davantage le jeu. Libre à vous, je n'en suis pas partisan cependant. Quitte à observer plusieurs choses, il me semble préférable de ressentir les effets qu'a un paramètre sur les autres aspects du jeu même ceux qui n'ont rien à voir à priori, et garder pour la fois suivante une sensation ressentie.


Cela permet de réaliser à terme la globalité du jeu instrumental et de sentir plus facilement d'où vient le problème quand nous rencontrons une difficulté

Les avantages


Le changement de routine peut amener de la fraicheur dans la pratique personnelle et l'ouverture à de nouvelles options peut nous aider dans la recherche d'effets contemporains.


Comprendre en quoi une action spécifique influe notre jeu permet de l'assimiler plus profondément, davantage que de seulement penser "c'est parce qu'on m'a dit de faire comme ça". Vous pourrez ensuite conserver en tête le conseil que vous aviez mémorisé, mais après vous l'être réellement approprié.


Cela permet de créer une façon personnelle de jouer, donc la plus adaptée possible à nous et à notre état selon les situations. Les images transmises et les conseils des professeurs ne sont qu'une transcription de leurs ressentis qui ne peuvent pas être les mêmes que les nôtres.


En tant que professeur, cela me donne également la capacité d'entendre et d'analyser plus facilement quels sont les problèmes que rencontrent les élèves (pas à 100% malheureusement) et de pouvoir proposer des expérimentations pour améliorer leur façon de jouer


Enfin, de façon personnelle, savoir qu'une partie de mon travail personnel sera dédiée à de l'expérimentation, en me libérant du carcan de "toujours bien faire, toujours être beau", me motive surprenamment.


Pour conclure, se donner le temps de s'amuser et découvrir permet de justifier nos façons de faire si elles sont correctes, voire de les améliorer, et de remettre en question nos certitudes si elles sont erronées. Mieux s'approprier le pourquoi et le comment pour créer notre propre façon de jouer.


Il ne s'agit pas de passer notre temps à expérimenter, lorsque vient le moment de nous produire, il faut avoir une forme de certitude même si elle est incomplète. Une fois qu'un paramètre a été compris, analysé et peut-être intégré, le reste de la session de travail doit redevenir plus classique. Cependant notre connaissance affinée des sensations physiques et de leurs résultats sur la musique jouée, nous donnera la liberté de nous adapter au maximum de situations.


Quel que soit notre niveau l'expérimentation est bénéfique, que ce soit en analysant avec des mots et en prenant des notes ou bien juste en écoutant nos corps, il y a toujours quelque chose à découvrir et apprendre !


Bonne pratique et n'oubliez pas de vous amuser !



Prendre le temps d'essayer, pour se donner le temps de découvrir

29 views0 comments

Recent Posts

See All